08/06/2008

J'ai vu pour vous: Indiana Jones

M'étant fait entraîner de force à la poursuite de l'épisode 4 d'Indiana Jones par une rousse à forte poitrine (fan d'Indy en plus), je m'en vais vous narrer cette aventure ...

D'abord, les bases! Tout tourne autour des fameux crânes de cristal. Ils sont connus ceux là, soit disant créés par les aztèques (avec leurs couteaux). Mais le crâne d'Idiot Jones est tout sauf un crâne à forme humaine et, dès les premières minutes, on s'attend à voir Mulder et Scully débarquer - Notez qu'on voit quand même débarquer le FBI (tiens comme ça se trouve)

Le reste est à l'avenant avec un jeunot motard qui va jouer les tarzans dans les lianes avec des singes de synthèse (grotesque), une des nombreuses conquètes passées d'Indy qui va lui annoncer une "bonne nouvelle", les classiques mauvais nazis communistes (bah oui on a changé d'époque), le traître capitaliste (bah oui on a changé d'époque) etc ...

Le clou final arrive 15 minutes avant la fin mais la cerise sur le soufflé écrasé reste la toute fin du film où je ne vous raconte pas tellement l'idée est digne de "4 mariages et un enterrement" ou "le mariage de mon meilleur ami" ou n'importe quel autre film avec un mariage (surprise surprise)

Bref le 4e volet est encore pire que ses 3 prédécesseurs. Déjà que Indiana Jones c'est pas terrible, prévisible, surfait, cliché, mais alors ici on a compris la fin du film après les 10 premières minutes (après, on a envie d'aller pisser, aller prendre une bière dans le frigo, relever ses mails, ... mais on est au ciné on a payé 8.40€ pour cette bouse et on est loin du frigo)

21:36 Écrit par Le R dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : indiana jones, film, critique, cinema |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.